Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alerte Pub

De nouvelles conditions d'hebergements nous oblige a intégrer de la publicité.


Pour ne plus voir les pubs s'afficher sur ce blog et ailleurs (youtube, allociné, facebook, etc…), installer en 2 clics dans votre navigateur (Firefox, Explorer, Chrome, Safari, Opera et Android) ADBLOCK PLUS l'outil indispensable pour rendre invisibles les pages de pub sur internet. https://adblockplus.org/fr/

Recherche

2006/2016

 

Accueil

 

 
facebouc-copie-1.jpg

 

Killu Minatis

 

Just Foreign Policy - Morts irakiens dus a l'invasion U.S.
;l,lk

 

Site Pedopolis de secours

 

Archive intégrale de Pedopolis.com à télécharger et à diffuser !


Archive intégrale de Pedopolis...  

 

http://www.fichier-rar.fr/2013/07/11/archive-pedopolis-complet/

 

https://twitter.com/Pedopolis

 

SKS CREW : LA LOI DU SILENCE (Interdit aux -18ans)

Stan Maillaud et Janett Seemann - Entrevue choc et explosive (MetaTV-03/2015) (+18)

Wanted Pedo lutte contre la pédo-criminalité (MetaTV-11/2014) (+18)

Wanted Pedo, la guerre déclarée contre les réseaux pédophiles (MetaTV-6/2014) (+18)

Tepa balance devant Skyrock (MetaTV-10/2014)

Metafreestyle - Tepa - SKS Crew - Neg Lyrical - Malick Carr - Ousman

Kery James - Avec le Coeur et la Raison

Kery James - Racailles (clip officiel) 2016

El Matador - Polemiquement Incorrect (+18)

El Matador - Polemiquement Incorrect 2 (+18)

 

KILLUMINATY SMG remet en place les satanistes du rap français. Sa chaine youtube : https://www.youtube.com/channel/UCWEVFCrnSVhCTcYBSDiWSNQ

 

http://www.un.org/french/aboutun/dudh.htm
Article 19
Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour contacter les auteurs  "Contact" en bas de la page.

Ou via ' killuminatis@gmail.com ' ou ' killuminatis@mail.ru '

DPZ 5410

591774247840

 
Veuillez prendre connaissance de l'enquète Vervloesem sur les Réseaux de l'Horreur (+18)

21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 11:30


Reportage dans son entiereté au bas de l'article

 

 

Témoignages d'enfants violés et discrédités, lachement ignoré par le gouvernement qui protège et couvre les bourreaux de ce puissant réseau.

Nous avons maintenant les preuves irréfutables.
Elles le sont !! Indépendament de tout discrédit et dévalorisation pouvant leurs etre faites.

Enfants torturés pendant des cérémonies ou ils sont massacrés et sacrifiés!
Violés en collectivité de groupe, brulés et décapités par le réseau Occulte avec la complicité "Flagrante" du Gouvernement qui les couvre et les protèges!!
(la puissance de ce réseau d'influence est sans équivoque, elle est témoigné par la protection que le gouvernement leurs accorde..)

Un contact m'a fourni ce reportage qui a été éttouffé et que l'on tente de discrédité pendant le débat télévisé qui lui est associé.
Mais cette tentation "évidente" et sournoise que le chef de la brigade des mineurs fait en se Ridiculisant est un echec!!
Face : et au reportage, et aux invités au débat et à vous probablement.

IL EN TREMBLE DES LEVRES !!! !! !! Rendez vous compte!!
Il a osé dire que ce n'est pas des réseaux pédophiles institutionel dont il faut s'occupé mais de la petite pédophilie quotidienne et ordinaire!!!!!

Rendez vous compte!!!!
N'a t-il pas par panique dit tout haut ce que lui et ceux qu'il réprésente pensent tout bas?

C'est comme ces medecins plus intéressés par leurs honoraires que par la santé de leurs patients qui prefererent soignés les symptomes d'une maladie plutot que de guerrir sa cause!!!
Et donc s'assurer qu'elle reviendra avec aussi évidemment, l'argent du client.
Ceci c'est vouloir jonglé avec la forme d'un probleme sans jamais éliminer le fond, la racine, la source!!!!
Soigner les effets et non les causes!!

Ce reportage est pratiquement inconnu du grand Public qui pourtant a eu lieu en 1999 tard le soir sur une chaine PUBLIC !!
C'est un débordement causé probablement grace à une présentarice qui avait à l'époque soif de verité et qui jouissait d'une certaine liberté mais qui ensuite, aprés ce débordement, a était orienté vers une autre directive afin que la trappe qu'elle avait ouverte et qui doit impérativement etre inconnu du grand Public se referme sans que l'oeil du peuple ne s'en appercoit.
Je me permet de la maintenir ouverte au yeux de tous avec les sources qui l'accompagne.

Ce reportage est introuvable nulle part !! (Pour l'instant)
Ni sur aucun site internet, meme sur les plus gros site de conspiration, nulle part auprés d'aucun marchand de DVD, ni aupres de France 3...
Il y a beaucoup de choses sur la corruption du systeme.
Mais "PAS" ce reportage extremement clair et pertinant pour ceux qui seront capable de le voir avec clarté.

Vu la pertinance de ce reportage et ce qu'il démontre, cela métonne vraiment que personne ne l'ai mis sur une page web.

Je pense que c'est car peu de personne en ont eu connaissance parcequ'il a eu lieu à une heure tardive et aussi, peut etre la peur de le diffuser.

Ce reportage a ensuite été ignoré des médias dont le controle s'est ressérré.
Il a était étouffé avec les informations et preuves qui le constitue.
Ce genre de fuite émanant d'une chaine Public respirant autant de liberté et de vérité n'apparaitra probablement plus jamais sur aucune chaine télévisé car le controle des médias est aujourd'hui pratiquement Total.
Ce controle qui leurs garantie qu'aucune autre faille de ce genre ne se reproduise et leurs nuise, leurs garantissant aussi un certain controle des masses endormies, un certain controle sur leurs conditionnements et leurs opinions.

Mais trop tard. Ce reportage est passé. Il a était enregistré. Et un contact me l'a fourni.

Martine Bouillon a été muté en province par le Conseil Superieur de la Magistrature (dans lequel siege le President de la Republique) le lendemain matin de la projection tardive du documentaire. Sous le pretexte :
" d'atteinte à la delicatesse ".
Le Haut Magistrat qui lui a assigné l'ordre de mutation a été mis en examen par la suite pour pédopornographie mais a été blanchie.
M.B. se refuse desormais à tout commentaire sur cette affaire déclarant seulement qu'elle
" a des personnes a proteger ".

C'est pas une courte fenetre de tir que nous disposons maintenant pour sonner l'alarme, c'est un énorme VéLuxe!
Réveillez vous bonne gens, ceux qui pensent pour vous sont devenus fou.

Vannso.

 Voir aussi Les enfants de satan : www.karmapolis.be/pipeline/lesenfants.htm

 

Le reportage en entier :

 

-
PEDOCRIMINALITE,DYSFONCTIONNEMENTS JUDICIAIRES ET MEDIATIQUES
par le psychiatre Marc Reisinger
-
L'évolution judiciaire de certaines affaires en Belgique, en France, au Portugal et ailleurs laisse deviner la puissance des réseaux pédocriminels et les résistances auxquelles se heurte le combat contre l'abus sexuel organisé des enfants. L'affaire des dossiers X en Belgique, celle des disparues de l'Yonne et l'affaire Allègre en France n'ont pas de liens concrets. Pourtant, on y observe des éléments et une structure commune, qui se résume en quatre points.


1. Au cours d'une enquête criminelle, des victimes décrivent des scènes de viols d'enfants, de tortures et de meurtres impliquant des personnalités importantes.

Il est intéressant de noter qu'à ce stade les victimes - qui ont une vision plus clairvoyante de la société que les enquêteurs - préviennent ces derniers qu'ils s'exposent à des problèmes.

Ce fut le cas de Regina Louf, un des "témoins X" (3), qui avertit les gendarmes qui l'encourageaient à parler qu'ils allaient avoir des ennuis. Le gendarme Roussel, enquêtant sur les crimes de Patrice Allègre reçut le même avertissement de la part des prostituées qu'il interrogeait.
-
2. Arrêt de l'enquête : des enquêteurs et/ou des magistrats sont écartés; à l'enquête se substitue une "enquête sur l'enquête", qui aboutit à la fin de toute enquête.

En Belgique les gendarmes qui enquêtaient sur les "Dossiers X" (affaires de prostitution d'enfants impliquant des personnalités importantes), ont été mis à l'écart sous prétexte de fautes professionnelles, qui n'ont jamais été objectivées - malgré une enquête approfondie qui a pris la place de l'enquête sur les Dossiers X.

Dans l'affaire Allègre (4), le gendarme Michel Roussel, qui recueillit les auditions des prostituées mettant en cause des policiers, des magistrats et l'ancien Maire de Toulouse, Patrick Baudis a été écarté de l'enquête. Une enquête interne de la gendarmerie (5) tente aujourd'hui d'enfoncer l'ancien enquêteur, alors que l'enquête sur les meurtres de nombreuses jeunes femmes reste en rac.

Quant au gendarme Christian Jambert qui travailla seul contre tous dans le dossier des disparues de l'Yonne, il finit par être écarté et peut-être "suicidé". Une autopsie récente a révélé la présence de deux balles dans sa tête (6). Des médecins légistes expliquèrent par la suite que cela n'excluait pas le suicide…

Au niveau des déplacements de magistrats, le cas le plus flagrant est le dessaisissement du juge Connerotte - qui avait permis l'arrestation de Dutroux - sous un prétexte futile, avalisé par la plus haute cour de justice belge. Le juge aurait pressenti ses ennuis en déclarant : " On a touché au joujou des riches, on va avoir des ennuis..."

Dans l'affaire Allègre, le procureur général de Toulouse a été remplacé, sur décision du ministre de la Justice, par un procureur "dont les initiatives, dans le dossier des HLM de Paris, avait été particulièrement appréciées par le ministre" (7). Lorsqu'on sait que Jacques Chirac a été mis en cause dans le dossier des HLM, que M. Baudis se vante d' entretenir "une vieille complicité" (8)avec Jacques Chirac, et qu'ils ont d'ailleurs le même avocat, on peut suspecter quelque mécanisme protectionnel.

3. Les victimes et les enquêteurs sont soumis à un lynchage médiatique.

Regina Louf (X1) et l'équipe du gendarme De Baets ont été démolis par des centaines d'articles de presse mensongers. Des journalistes ont été jusqu'à publier une audition totalement falsifiée de ce témoin - pour faire croire qu'elle était manipulée par les enquêteurs (9).

Dès que le président du CSA, Dominique Baudis a été cité dans l'affaire Allègre, le chœur des éditorialistes parisiens est monté au créneau pour le défendre. A commencer par Bernard-Henri Levy, qui se vante de ne pas connaître Baudis mais se lance radicalement à son secours dans Le Point : " Je forme le voeu que la France oublie, pour de bon, l'infecte affaire Baudis " (10).

4. La thèse du "prédateur isolé" l'emporte

Un pervers, un "monstre" isolé finit par porter le chapeau de toute l'affaire: Marc Dutroux, Emile Louis, Patrice Allègre (ou Carlos Silvino, dit "Bibi" dans l'affaire de la Casa Pia au Portugal).

Contrairement à BHL, je ne prétend pas ici donner le fin mot des affaires évoquées. Par contre, je m'intéresse à des faits, que je ne souhaite pas oublier, particulièrement ceux qui ne cadrent pas avec les explications toutes faites. Deux exemples :

•  Pourquoi le juge d'instruction en charge de l'affaire Allègre ne parvient-il pas à savoir quel magistrat a dirigé l'enquête sur l'assassinat de Line Garbaldi, une prostituée de 29 ans tuée à Toulouse en 1992 ? Le juge se trouve confronté à une véritable "omerta judiciaire" (11) inadmissible dans un Etat de Droit. Plusieurs policiers présent sur les lieux du crime ont pourtant cité le substitut Marc Bourragué - le même qui a été forcé de reconnaître qu'il avait "pris l'apéro" avec le tueur Patrice Allègre.

•  Pourquoi les agendas de Dominique Baudis, qui "prouvent" que ce dernier n'était pas à Toulouse lors des faits dont l'accuse une prostituée, n'ont-ils pas été saisis par la justice?

•  Dans le dossier X1, les faits du même ordre qui n'ont pas été investigués se comptent par douzaines. Ils sont développés dans un ouvrage parfaitement documenté, "Les Dossiers X, ce que la Belgique ne devait pas savoir sur l'affaire Dutroux" (EPO, Bruxelles, 1999), qui n'a fait l'objet d'aucune recension en Belgique, alors que la presse internationale en a souligné la valeur (12).

En conclusion, je dirais qu'il existe une exigence éthique et politique à ne pas surévaluer ni sous-évaluer les faits de pédocriminalité organisée, mais à tenir compte de ces faits et à enquêter. Les éditorialistes qui commentent ces événements sans vouloir les connaître - comme BHL ou d'autres - effectuent un travail rétrograde, même s'ils se prennent pour la fine pointe de la démocratie.

Malheureusement il n'existe aucune force sociale organisée, aucun parti, aucun mouvement qui assume ce problème. La lutte contre la pédocriminalité organisée est menée par des individus, des 'consciences' isolées : victimes, proches de victimes, enquêteurs, journalistes, psys qui sont confrontés à ces faits et souvent marginalisés en raison de leur engagement. Il est désolant également de voir parfois ces acteurs intérioriser le mécanisme du rejet social, en se combattant les uns les autres, dans un effritement groupusculaire.

Le ciment social entre les acteurs isolés de cette lutte n'a pas encore pris et la véritable survivance d'Ancien Régime que constituent les réseaux sadiques et pédocriminels n'est pas près de disparaître.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
(3). Regina Louf, prostituée au cours de son enfance par sa grand-mère et ses parents, a témoigné de l'existence d'un 'noyau dur' sadique et pédocriminel dont faisaient partie des membres de la haute société belge. Les premières vérifications de son témoignage, livré au cours de l'enquête sur Dutroux, se sont révélées positives. Un vent de panique s'est alors emparé des milieux judiciaires, politiques et médiatiques. Les enquêteurs ont été écartés, sans aucune justification valable, et l'enquête sur les meurtres décrits par Regina Louf a été stoppée.

Cf. Le témoignage de Regina Louf, une affaire d'Etat ?, Pour la vérité, Dossier n°1, février 1998.

Voir aussi : Bulté A., De Coninck D., Van Heeswyck M.J., Les dossiers X, EPO, Bruxelles, 1999; et : Louf R., Silence on tue des enfants, Editions Mols, 1998.

(4.) Michel Roussel, Homicides 31 : Au cœur de l'affaire Allègre, l'ex-directeur d'enquête parle, Editions Denoël. Voir le magazine d'investigation "Pièces à conviction" sur France 3 le 29/1/2004.

(5.) "Allègre: la gendarmerie met en cause sa propre enquête", Le Monde, 6 mai 2004

(6.) "L'autopsie a révélé la présence de deux balles dans la tête du gendarme Jambert", Le Monde, 7 avril 2004

(7.) Marylise Lebranchu et Arnaud Montebourg, Une justice aux ordres du pouvoir, Le Monde, 25-26 janvier 2004

(8.) L'Express, Dominique Baudis : la revanche,
26 janvier 2004

(9.) Cf. L'audition_falsifiee.htm

(10). Bernard Henri Levy, Le Point, 2 janvier 2004

(11.) Le Parisien, 29 décembre 2003

(12.) Belgium Pedophilia Scandal : Did Authorities Cover Up Its Scope? Barry James, International Herald Tribune, 16/12/1999 Cf. Herald Tribune.htm.
 
Les réseaux pédocriminels :

1/3
 
-
Pédocriminels piégés :
-
 
Témoignage scandale :

 

Partager cet article

Repost 0
Published by killuminatis - dans Actualité Mondiale