Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Alerte Pub

De nouvelles conditions d'hebergements nous oblige a intégrer de la publicité.


Pour ne plus voir les pubs s'afficher sur ce blog et ailleurs (youtube, allociné, facebook, etc…), installer en 2 clics dans votre navigateur (Firefox, Explorer, Chrome, Safari, Opera et Android) ADBLOCK PLUS l'outil indispensable pour rendre invisibles les pages de pub sur internet. https://adblockplus.org/fr/

Recherche

2006/2016

 

Accueil

 

 
facebouc-copie-1.jpg

 

Killu Minatis

 

Just Foreign Policy - Morts irakiens dus a l'invasion U.S.
;l,lk

 

Site Pedopolis de secours

 

Archive intégrale de Pedopolis.com à télécharger et à diffuser !


Archive intégrale de Pedopolis...  

 

http://www.fichier-rar.fr/2013/07/11/archive-pedopolis-complet/

 

https://twitter.com/Pedopolis

 

SKS CREW : LA LOI DU SILENCE (Interdit aux -18ans)

Stan Maillaud et Janett Seemann - Entrevue choc et explosive (MetaTV-03/2015) (+18)

Wanted Pedo lutte contre la pédo-criminalité (MetaTV-11/2014) (+18)

Wanted Pedo, la guerre déclarée contre les réseaux pédophiles (MetaTV-6/2014) (+18)

Tepa balance devant Skyrock (MetaTV-10/2014)

Metafreestyle - Tepa - SKS Crew - Neg Lyrical - Malick Carr - Ousman

Kery James - Avec le Coeur et la Raison

Kery James - Racailles (clip officiel) 2016

El Matador - Polemiquement Incorrect (+18)

El Matador - Polemiquement Incorrect 2 (+18)

 

KILLUMINATY SMG remet en place les satanistes du rap français. Sa chaine youtube : https://www.youtube.com/channel/UCWEVFCrnSVhCTcYBSDiWSNQ

 

http://www.un.org/french/aboutun/dudh.htm
Article 19
Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour contacter les auteurs  "Contact" en bas de la page.

Ou via ' killuminatis@gmail.com ' ou ' killuminatis@mail.ru '

DPZ 5410

591774247840

 
Veuillez prendre connaissance de l'enquète Vervloesem sur les Réseaux de l'Horreur (+18)

11 octobre 2006 3 11 /10 /octobre /2006 18:06

"Un acteur, une pièce, sept personnages : 11/09".            Traumatisé par les attentats du 11 septembre, un homme lutte pour démonter l’histoire officielle, au dépend de sa santé mentale et même de sa vie. Attaqué par de multiples réalités – et de multiples personnalités – il doit se retrancher dans son esprit à la poursuite de la vérité. Dans une fiction au sujet d’évènements non fictifs, il y a une place où la croyance et la foi vous aveugleront, ou rien n’est sacré, et pour y parvenir, tout ce que vous avez à vous demander est : Qui a tué John O’Neill ? »*  http://www.whokilledjohnoneill.com 

Video V.O. st Fr (1h 40)

http://video.google.fr/videoplay?docid=-2007933227138676264

La fiction a ses limites que la vérité n'a pas

source : http://reopen911.online.fr/

Repost 0
Published by - dans Video
9 octobre 2006 1 09 /10 /octobre /2006 23:54

Traduit par Pétrus Lombard et révisé par Fausto Giudice

Source et authenticité de document

Le document ci-dessous a été publié en juin 2002. S’il est authentique, il doit être classé parmi les documents les plus remarquables de l’histoire. Il se présente comme un rapport top secret de l’Agence allemande des renseignements extérieurs, le Bundesnachrichtendienst (BND), préparé avec l’aide de l’Agence allemande des renseignements internes, le BfV. Quelques-unes des déclarations les plus importantes qu’il contient sont les suivantes : les renseignements allemands ont découvert des plans d’attaque d’extrémistes arabes contre les USA, qui devaient avoir lieu le 10 ou le 11 septembre 2001. Israël avait connaissance des plans et a souhaité qu’ils aient lieu sans obstacle. L’ambassadeur allemand a informé le président US des attaques imminentes. Bush a remercié l’ambassadeur et a dit qu’il était déjà au courant. Plus tard, son administration a instamment demandé la suppression des informations sur cette alerte. Le rapport détaille que parmi diverses raisons de l’administration US pour encourager l’attaque, il y avait le désir d’avoir un prétexte pour attaquer l’Afghanistan afin de sécuriser l’itinéraire d’un pipeline pour les compagnies pétrolières occidentales exportant le pétrole du bassin de la Mer Caspienne. En dépit de dénonciations virulentes de diverses parties sur l’authenticité du rapport, le gouvernement allemand n’a pas, à notre connaissance, publié de démenti sur son authenticité. Même s’il le faisait, la demande alléguée urgente de secret pourrait fournir les raisons d’un tel démenti. Aucune autre réfutation effective de l’exactitude du rapport n’a été vue par les rédacteurs de ce site Internet. En conséquence, nous le présentons pour ce qu’il vaut, comme un document peut-être véritable d’immense portée historique.

 

 

 

 

Ce lien ci-dessous, sur Fox News, corrobore certaines parties du rapport de la BND sur l’espionnage israélien aux USA. Les éléments corroborants incluent (entre autres) la tactique israélienne consistant à fournir des avertissements inutilisables, leurs liens au trafic de drogue du crime organisé, et le non partage des informations avec le FBI.

RAPPORT DE FOND SUR LE 9/11/2001

TOP SECRET

 

 

 

 

Le lundi 6,août 2001, à 17 heures 50, l’ambassadeur [allemand] Ischinger a notifié personnellement au Président US une information, développée par le Bundesamt fur Verfassungsschutz [service secret intérieur allemand] ainsi que par le BND [Bundesnachrichtendienst, service secret étranger allemand], qui montrait qu’une attaque par un groupe arabe radical basé en partie en Allemagne allait se produire le 10-11 septembre 2001. Le Président résidait à ce moment-là dans sa ferme du Texas. Notre ambassadeur agissait directement en réponse aux instructions du ministre des Affaires Étrangères Fischer.

Cette information a été développée à partir de la surveillance officielle des groupes extrémistes arabes opérant en République Fédérale ainsi qu’à partir de communications, concernant ce sujet, interceptées entre l’ambassade d’Israël et le ministère des Affaires Étrangères israélien à Tel Aviv.

L’information a été « reçue avec reconnaissance » par le Président US qui a alors déclaré qu’il avait aussi connaissance des mêmes attaques en instance.

Suite à ces attaques, à travers le Département d’État US, le bureau du Président US a fait une demande pressante au gouvernement de République Fédérale Allemande pour qu’aucune référence ne soit faite sur les avertissements officiels donnés par l’ambassadeur Ischinger.

Conformément à la règle, pour clarifier le fond de cette affaire, cette Gesamübersicht [enquête globale] des événements menant à l’attaque a été préparée, sur la base d’extraits de rapports de nos postes étrangers [BND]. De façon générale, il est évident que les autorités US avaient connaissance des attaques en instance. Pourquoi elles n’ont rien fait est expliqué dans ce qui suit.

Arrière-plan : Vue générale d’ensemble

En raison de l’implication de la famille Bush dans les affaires pétrolières (Zapata Oil Company), de nombreux individus et sociétés importants et riches avec des intérêts pétroliers ont financièrement soutenu la carrière politique de Bush. Aujourd’hui, l’administration Bush est donc fortement influencée par les principaux groupes d’affaires US.

Le candidat à la Vice-Présidence US, Richard « Dick » Cheney, avait été Directeur Principal de Halliburton Company. Cette compagnie, basée à Dallas au Texas, où Bush était gouverneur, est la plus grande compagnie mondiale de services pétroliers.

Entre 1991 et 1997, d’importantes compagnies pétrolières US, telles que Texaco, Unocal, Shell, BP Amoco, Chevron et Exxon-Mobil, se sont impliquées dans l’ancien état soviétique du Kazakhstan qui détient d’immenses réserves pétrolières. Le gouvernement kazakh a été en fin de compte payé plus de trois milliards de dollars avec l’argent des sociétés pour permettre à ces compagnies de garder des droits sur le pétrole. Simultanément, ces compagnies ont convenu en outre d’accorder une somme de 35 milliards de dollars US aux investissements en usines et équipement pour les projets au Kazakhstan. Un rapport confidentiel du projet desdites sociétés US annonçait que les réserves en gaz et en pétrole kazakhs s’élèveraient à quatre mille milliards de dollars US.

Les USA ne sont pas autosuffisants en pétrole, 50% de leur approvisionnement est importé de diverses sources étrangères. Environ 80% du pétrole importé aux USA vient des pays de l’OPEP, le cartel pétrolier arabe. En raison du soutien inconditionnel des dirigeants politiques US à l’État d’Israël, ces gouvernements arabes ont des rapports très tendus avec les USA.

Un autre petit pourcentage du pétrole importé aux USA provient du Venezuela. Précisément, le gouvernement US a tenté de renverser récemment le gouvernement de Chavez avec l’aide de la CIA pour le remplacer par un gouvernement « plus sympathique aux besoins pétroliers US ».

Un document sur la situation, préparé par le bureau du Vice-Président Cheney, déclare que les réserves pétrolières kazakhs seraient « plus que suffisantes pour assurer au moins une décennie de besoins US » et de plus « réduiraient la dépendance US à l’égard l’OPEP ».

Unocal Oil Company a signé un accord avec les forces taliban régnantes ainsi qu’avec leurs adversaires, l’Alliance du Nord, afin de permettre la construction d’un pipeline pétrolier à travers l’Afghanistan et le Pakistan, directement vers l’Océan Indien. Grâce à cela, les taux exorbitants imposés par les Russes pour l’utilisation de ses pipelines seraient évités. Unocal a alors ouvert des bureaux officiels en Ouzbékistan, au Pakistan, au Turkménistan et au Kazakhstan, afin de faciliter la construction de ce pipeline pétrolier.

En décembre 1997, les représentants officiels des Talibans étaient aux USA pour suivre une conférence au siège social d’Unocal au Texas pour discuter du pipeline afghan. Ces entretiens ont échoué parce que Unocal a estimé que les demandes financières faites par les Talibans étaient excessives.

En 1998, des différends internes en Afghanistan, et l’instabilité inhérente au Pakistan, ont atteint des niveaux tels qu’ils ont rendu impossible l’exécution du projet de pipeline. Dans la même année, la firme Enron, basée à Houston au Texas, a suggérée à la place de construire un pipeline pétrolier de trois milliards, parallèle aux pipelines russes, courant vers l’ouest plutôt que de prendre l’itinéraire sud, plus court mais plus problématique.

Dans un mémorandum secret de Cheney, il est dit que la compagnie Unocal était disposée à financer l’itinéraire sud. Selon lui, ce projet prendrait cinq ans pour se terminer et ses revenus annuels, après l’achèvement réussi du pipeline, approcheraient les deux milliards de dollars. Toutefois, et cela avait été le sujet d’un certain nombre de rapports US secrets, la seule chose se trouvant sur le chemin de la construction du pipeline était l’opposition fondamentale du gouvernement afghan et de ses partisans politiques.

Le 8 mai 2001, le Département d’État US, au nom du Secrétaire d’État Powell, a donné 43 millions de dollars aux Talibans afin de faciliter leur coopération dans le projet de pipeline.

Le 10 juin 2001, le BND a averti le bureau de la CIA à l’Ambassade US de la République Fédérale que certains terroristes arabes projetaient de s’emparer d’avions de ligne US pour les utiliser comme armes de destruction contre des symboles US importants. Cela a seulement été considéré comme un avertissement ordinaire. Cependant, l’avertissement du 6 août de la République Fédérale était spécifique quant à la date, à l’heure, et aux lieux des attaques.

Le 11 juillet 2001, à Berlin, les fonctionnaires US : Thomas Simmons, ancien ambassadeur US au Pakistan, Lee Coldren, expert en affaires asiatiques du Département d’État, et Karl Inderfurth, Secrétaire d’État adjoint pour les Affaires asiatiques, ont rencontré les dirigeants des renseignements russes et pakistanais. Lors de cette réunion, qui était sous surveillance, les Usaméricains ont déclaré qu’ils planifiaient de lancer des frappes militaires contre l’Afghanistan en octobre de cette année. Le but de ces frappes était de renverser le gouvernement afghan et les Talibans, afin de les remplacer par un gouvernement « plus sensible aux besoins des intérêts pétroliers US ».

À la mi-août 2001, Poutine, le Président de la Fédération de Russie, a ordonné d’avertir les autorités US des attaques en instance contre des bâtiments du gouvernement à l’intérieur des USA. Cet avertissement a été transmis à l’ambassadeur US à Moscou et, via le bureau russe des ambassadeurs, directement au Président US.

Le 20 août, le gouvernement français, via l’ambassade US à Paris et son ambassade à Washington, a émis une alerte plus spécifique. Cet avertissement spécifiait la date, l’heure et les lieux exacts des attaques.

Le 11 septembre, le Président Bush et les hauts conseillers volaient vers l’État de Floride pour que le Président puisse parler avec des enfants dans une école. En plus, au même moment, le Vice-Président Cheney s’absentait de Washington et se mettait en sécurité dans le complexe présidentiel des montagnes du Maryland.

Il a été noté à Washington que Cheney était resté séquestré au Maryland quelques temps et n’était réapparu en public qu’ entouré d’une forte sécurité.

Le rôle du Mossad israélien dans les attaques terroristes

Note : Les deux sections suivantes sont considérées comme extrêmement sensibles à cause des relations spéciales entre la République Fédérale et ses citoyens juifs ainsi qu’avec l’État d’Israël. Ce matériel est compilé de sources allemandes et usaméricaines.

Durant le mandat du Président George HW Bush, le gouvernement israélien a fait une demande officielle, mais très secrète, au Président US. Cette demande devait permettre aux agents du Mossad, les renseignements extérieurs israéliens, d’entrer aux USA pour effectuer des opérations de surveillance sur divers groupes arabes résidant dans ce pays.

Le but déclaré de cette surveillance était de permettre aux Israéliens la détection précoce de complots terroriste contre leur pays. La permission pour cette surveillance a été accordée avec la mise en garde que le Mossad devrait coopérer avec le FBI et rapporter tous les résultats de ses recherches à cette agence.

Cependant, ces conditions n’ont pas été observées. Non seulement le Mossad n’a informé le FBI d’aucune de ses recherches, mais il est connu qu’il s’est mis en commerce avec plusieurs groupes criminels israéliens des milieux russes. Ces groupes ont été engagés dans de vastes activités criminelles à l’intérieur des USA, incluant la contrebande d’ Ecstasy. Les agents du Mossad pouvaient bouleverser les investigations criminelles US grâce à leurs connaissances provenant de la surveillance téléphonique US de tels groupes.

Il est même évident, grâce à la surveillance dirigée contre les agents du Mossad en République Fédérale ainsi qu’à l’interception de communications diplomatiques israéliennes entre la République fédérale et Tel Aviv, que le Mossad a avec succès infiltré divers groupes arabes extrémistes en République Fédérale et aux USA.

Ces investigations ont révélé fin mai 2001 qu’une attaque devait être menée contre certaines cibles spécifiées dans les villes US de Washington et de New York. Mais il était manifeste que, non seulement le Mossad avait pleine connaissance de ces attaques bien à l’avance, mais en réalité, bien que leurs propres agents infiltraient ces groupes arabes, ils ont prêté assistance à la planification et à l’exécution de certaine des attaques.

Que le gouvernement israélien se rendait parfaitement compte des ces attaque est absolument sûr et prouvé. Le trafic diplomatique entre l’Ambassade israélienne en République Fédérale et le Foreign Office israélien rendait manifeste que le Premier ministre Sharon avait pleine connaissance de ces attaques en instance et qu’il souhaitait ardemment qu’aucune tentative ne soit faite pour les empêcher.

Bien que les fonctionnaires israéliens aient été chargés d’avertir la communauté des renseignements US qu’un certain genre d’attaque pouvait être possible, à aucun moment les dates et les cibles spécifiques (connues à ce moment-là des fonctionnaires israéliens) n’ont été données aux Usaméricains.

La raison de cette attitude a été exprimée lors d’une conversation le 1er août 2001, entre l’attaché militaire israélien en République Fédérale et un membre de l’État-Major Général israélien. Il a été affirmé à ce moment qu’Israël croyait qu’une attaque sur le continent US enflammerait l’opinion publique US et permettrait à Israël de « nettoyer » leur État des « terroristes arabes et de ceux qui soutiennent de tels terroristes ». Il a été expliqué que ce « nettoyage » consisterait dans l’expulsion de tous les Arabes, et même des groupes chrétiens, de la région palestinienne.

Les fonctionnaires des renseignements US ont à plusieurs reprises exprimé de grandes inquiétudes en rencontrant nos gens, sur le fait que le gouvernement israélien, avec une compagnie appelée Amdocs, pouvait effectuer la surveillance de toutes les communications téléphoniques US. Il a été catégoriquement affirmé que cette firme fondée par les Israéliens avait donné des contrats US à 25 des plus grandes compagnies téléphoniques US. Ces contrats ont été délivrés malgré les objections et les inquiétudes de la communauté des renseignements US.

La raison officielle donnée pour cet arrangement extraordinaire, qui a permis aux agences israéliennes de surveiller tous les appels téléphoniques d’investigation hautement confidentiels, était que les USA ont « un rapport spécial » avec l’État d’Israël, et qu’ils l’avaient demandé.

L’influence politique israélienne aux USA

On devrait noter ici que le lobby israélien professionnel aux USA est immense par sa taille et est considérée même par nos collègues US comme un facteur très puissant et entièrement dominant de la politique US.

Le American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) est le plus grand lobby étranger à Washington et le quatrième lobby le plus puissant du pays. D’autres groupes israéliens comptent aussi la Anti-Defamation League (dont les bureaux nationaux, avec la Israel Trade Mission et les nombreux consulats israéliens, où travaillent de nombreux agents du Mossad), le Jewish Institute for National Security Affairs et le Committee for Accuracy in Middle East Reporting in America.

Ces groupes, conjointement avec les géants des médias à domination juive, comme le New York Times, le Washington Post, Newsweek Magazine, le Los Angeles Times, Time-Warner-AOL et leur réseau de nouvelles CNN, contrôlent totalement la diffusion des informations aux USA. Il est donc pratiquement impossible à toute information considérée comme opposée aux intérêts israéliens d’atteindre le public US, bien que de telles informations soient facilement disponibles sur la plupart des médias européens.

Le rôle des fondamentalistes chrétiens dans la politique US

La soi-disant « Droite Chrétienne » se compose de fondamentalistes protestants, où les soi-disant pentecôtistes jouent un rôle dominant. C’est une confession missionnaire très fanatique et agressive qui croit au retour du Christ vivant sur la Terre et à la subséquente élévation de ses membres au paradis céleste.

Selon les vues de cette confession, pour que cette apparition du Christ se manifeste, plusieurs facteurs doivent être en place. D’abord, un certain nombre de juifs doivent se convertir au christianisme, ensuite, le temple juif doit être reconstruit à Jérusalem. Comme l’emplacement de ce temple est maintenant occupé par une importante mosquée islamique (sic), il sera nécessaire de la détruire.

D’abord épiscopalien, Bush a embrassé d’autres confessions protestantes avant de rejoindre les Pentecôtistes. À part Bush, le Président US, et John Ashcroft, son Procureur Général, d’autres membres de son administration sont aussi membres de cette confession, qui est la deuxième plus grande confession chrétienne après l’Église Catholique. Comme une partie considérable du public US est d’un avis fortement défavorable envers les fanatiques religieux, ces faits ont été gardés complètement cachés.

Bush et son entourage sont de très fermes défenseurs de l’État d’Israël à cause de leur croyance, qui voit la création de cette nation comme une autre condition du retour du Christ. Pour cette raison, Bush soutient sans réserve tout programme mis en avant par le gouvernement israélien, et il est un fervent disciple et défenseur de Sharon, le Premier ministre extrémiste de la droite israélienne.

Ashcroft, le Procureur Général, a déclaré lors d’un sermon public (c’est un prédicateur pentecôtiste) que les musulmans sont des « agents de l’Antéchrist » et qu’ils doivent être détruits dans la soi-disant « Bataille d’Armageddon ». Selon les croyances chrétiennes fondamentalistes, cette bataille concernera l’existence d’Israël et elle mènera à la fin du monde et au retour du Christ.

De manière générale, il est connu à Washington que Bush est complètement guidé par ses croyances religieuses et qu’il a tenté à plusieurs reprises d’imposer ses vues au public US au moyen de divers programmes déguisés, tels que le contrôle religieux des organisations caritatives, soutiens inconditionnels d’Israël, et ainsi de suite...

Résumé et perspectives

Les attaques terroriste sur les cibles US étaient pleinement connues à l’avance par de nombreuses entités. Le Président US était complètement informé quant à la nature et au moment exact de ces attaques.

Le gouvernement US en général, et le Président US en particulier, sont devenus serviles devant les souhaits et les plans du gouvernement israélien. Comme ces plans englobent le déplacement des populations arabes d’Israël et des territoires limitrophes, il est évident que la population US est en train d’être poussée dans une situation qui pourrait facilement engendrer encore de terribles attaques dans leur patrie.

En raison de cette possibilité, les autorités US sont déterminées à limiter toutes les discussion sur les attaques du 11 septembre à la version officielle lors de leur apparitions régulières dans les médias US.

Il apparaît aussi de source confidentielle que les plans de Bush pour attaquer l’Irak sont fondés surtout sur le désir israélien de supprimer Saddam Hussein. Tel Aviv voit Hussein comme une réelle menace et a déjà attaqué ce pays auparavant.

Il y a aussi la preuve que si Hussein était renversé par les forces militaires US, les ressources pétrolières irakiennes seraient mises sous contrôle du consortium pétrolier d’intérêts US qui soutient si avidement l’administration Bush.

Pullach, le 5 avril 2002.

Commentaire par SPINE, l’expert en renseignement

http://www.physics911.net/germanintel.htm

Le document prétend être du Bundesnachrichtendienst allemand (BND), qui a son siège social à Pullach, près de Munich. Il a été diffusé par Gregory Douglas, l’auteur de « Régicide : L’assassinat officiel de JFK », lors d’une réunion de la revue Barnes, à Washington. Le document allemand original, complet avec les marques de classification top secret et d’autres détails, est inclus pour examen minutieux et vérification. Le document peut être ou non véritable. La contrefaçon n’est pas démontrée. Si l’Ambassadeur Ischinger n’est pas allé à Crawford au Texas à la date fixée, ou n’a eu aucun de contact téléphonique avec le Président, alors le document ne peut pas être véridique. Si, d’une part, Ischinger a téléphoné au Président Bush ou est allé à Crawford lui parler à la date et à l’heure mentionnées, alors l’événement doit avoir été une affaire extrêmement urgente. Il sera possible à quelqu’un sachant où était l’Ambassadeur Ischinger de confirmer ou de réfuter les faits. Si le document est authentique, il explique l’hésitation de l’Allemagne à s’impliquer dans la soi-disant guerre contre le terrorisme, et dans l’agression contre les nations innocentes d’Irak et d’Afghanistan. Le silence public allemand pourrait bien s’expliquer par le souci concernant les relations extrêmement sensibles entre l’Allemagne et Israël, et par les implications horrifiantes que ce document aurait pour ses relations avec son allié de l’OTAN, les USA. Nous présentons ce document pour ce qu’il vaut. Si quelqu’un peut trouver la preuve qu’il est faux, nous ferons bon accueil à cette preuve. Sinon, il doit rester comme un document sans doute authentique, avec des implications vraiment dévastatrices.

  Document original en allemand avec sa traduction en anglais

Document original allemand scanné au format pdf

Original

Traduit de l’anglais par Pétrus Lombard, membre associé et révisé par Fausto Giudice, membre de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est en Copyleft : elle est libre de reproduction, à condition d ‘en respecter l’intégrité et d’en mentionner sources et auteurs.

 

 

 

 

http://www.tlaxcala.es/pp.asp?refer...


Repost 0
Published by - dans Actualité Mondiale
8 octobre 2006 7 08 /10 /octobre /2006 22:34

On met des Mots dans la Bouche d'Ahmadinejad

Virginia Tilley
Counterpunch
28/08/2006

Dans ce désordre effrayant dans le Moyen-Orient, mettons une chose au point. L'Iran ne menace pas Israël de destruction. Le président de l'Iran n'a pas menacé d'une quelconque action contre Israël. À plusieurs reprises, nous entendons dire que l'Iran est clairement "engagé à la suppression d' Israël" parce que le Président Ahmadinejad "fou" ou "irresponsable" ou "dur " a menacé à plusieurs reprises de détruire Israël, mais chaque citation supposée, chaque cas supposé de faire ainsi, est faux.

La citation la plus infâme, "Israël doit être rayé de la carte", est fausse de la manière la plus évidente. Dans son discours d'octobre 2005, M. Ahmadinejad n'a jamais utilisé le mot "carte" ni le terme "rayé". Selon des experts de langage Farsi comme Juan Cole et même des services de droite comme MEMRI, ce qu'il a dit en réalité était "ce régime qui occupe Jérusalem doit disparaître de la page du temps."

Qu'a-t-il voulu dire ? Dans ce discours à une conférence anti-sioniste annuelle, M. Ahmadinejad était prophétique, pas menaçant. Il citait l'Imam Khomeini, qui a dit cette phrase dans les années 1980 (une période où Israël vendait réellement des armes à l'Iran, de manière si apparente que ça n'a pas été considéré si horrible à l'époque). M. Ahmadinejad venait de rappeler à son auditoire que le régime du Shah, l'Union soviétique et Saddam Hussein avaient tous semblé énormément puissants et immuables, cependant les deux premiers ont disparu presque au-delà du souvenir et le troisième languit maintenant en prison. Donc, également, le "régime d'occupation" à Jérusalem serait parti un jour. Son message était, en essence, "Cela passera aussi."

Mais en ce qui concerne ses autres "menaces" contre Israël ? La sphère des bêtises a fait grand foin de son commentaire ultérieur dans le même discours, "Il n'y a aucun doute : la nouvelle vague d'attaques en Palestine effacera le stigmate dans la contenance du monde Islamique." "Le Stigmate" a été interprété comme "Israël" et "la vague d'attaques" était menaçante. Mais ce qu'il a en réalité dit était, "Je n'ai aucun doute que le nouveau mouvement ayant lieu en notre chère Palestine est une onde de moralité qui enjambe tout le monde Islamique et qui supprimera bientôt cette tache de déshonneur du monde Islamique." "vague de moralité" n'est pas "vague d'attaques." La phrase précédente avait fait comprendre que "la tache de déshonneur" était l'échec du monde musulman d'éliminer le "régime d'occupation".

Pendant des mois, des érudits comme Cole et des journalistes comme Jonathan Steele du London Guardian ont fait remarquer ces erreurs de traduction tandis qu'il en apparaissait de plus en plus : par exemple, les commentaires de M. Ahmadinejad à l'Organisation des Pays Islamiques se réunissant le 3 août 2006. Radio Free Europe a annoncé qu'il a dit "que ' le remède principal ' pour la crise du Moyen-Orient est l'élimination d'Israël." "L'Élimination d'Israël" implique la destruction physique : bombes, mitraillage, terreur, largage de Juifs dans la mer. Tony Blair a dénoncé la déclaration traduite comme "tout à fait choquante". Mais M. Ahmadinejad ne l'a jamais dit. Selon Al-Jazeera, ce qu'il a en réalité dit était " le remède réel pour le conflit est l'élimination du régime sioniste, mais il devrait d'abord y avoir un cessez-le-feu immédiat. "

Des ordres du jour abominables sont évidents en traduisant invariablement "l'élimination du régime d'occupation" comme "la destruction d'Israël". "Le régime" se réfère à la direction, pas les populations ou les villes. "Le régime sioniste" est le gouvernement d'Israël et son système de lois, qui ont annexé les terres palestiniennes et tiennent des millions de Palestiniens sous occupation militaire. Beaucoup d'activistes des droits de l'homme dans la ligne du courant dominant croient que le régime d'Israël "doit en effet être transformé, bien qu'ils ne soient pas d'accord sur la manière. Certains espèrent que Israël pourra être racheté par un changement de philosophie et de (régime de) gouvernement qui permettrait une solution à deux états. D'autres croient que la structure de l'Etat juif lui-même est en soi injuste, comme il intègre des principes racistes dans la direction de l'état et appelle pour sa transformation dans une démocratie laïque (changement de régime). Aucune de ces idées du changement de régime ne signifie l'expulsion des Juifs dans la mer ou la dévastation de leurs villes et villes. Toutes signifient un changement politique profond, nécessaire pour la création d'une juste paix.

M. Ahmadinejad a fait d'autres déclarations à l'Organisation des Pays Islamiques qui ont clairement indiqué sa compréhension qu'Israël doit être traité dans la structure de la loi internationale. Par exemple, il a reconnu la réalité des frontières présentes quand il a dit que "n'importe quel agresseur devrait retourner à la frontière internationale libanaise". Il a reconnu l'autorité d'Israël et le rôle de la diplomatie en observant, "les circonstances devraient être préparées pour le retour des réfugiés et des personnes déplacées et les prisonniers devraient être échangés." Il a aussi appelé à un boycott : "Nous proposons aussi que les nations islamiques coupent immédiatement toutes leurs relations politiques et économiques manifestes et secrètes avec le régime sioniste." Un double boisseau de groupes de paix juifs principaux, de groupes d'église américains et de hordes d'organisations des droits de l'homme ont dit les mêmes choses.

Un mot final est mérité à propos du "démenti de l'Holocauste" de M. Ahmadinejad. Le démenti de l'holocauste est une question très sensible à l'Ouest, où il sert notoirement l'antisémitisme. Ailleurs dans le monde, cependant, la nébulosité de l'Holocauste révèle plus un pur manque d'information. On pourrait penser qu'il y a abondance d'information sur l'Holocauste dans le monde entier, mais c'est une erreur. (De peur que nous ne soyons arrogants, les Américains montrent la même insularité ahurissante de la connaissance générale quand, par exemple, ils vivent à l'âge adulte ne saisissant toujours pas que les forces américaines ont tué au moins deux millions de Vietnamiens et croyant que quelqu'un qui dit ainsi est anti-américain. La plupart des Français n'ont pas encore accepté que leur armée ait massacré un million d'Arabes en Algérie.)

Le scepticisme du récit de l'Holocauste a commencé à prendre dans le Moyen-Orient pas parce que les gens détestent les Juifs, mais parce que ce récit est mis en oeuvre pour soutenir qu'Israël a un droit "de se défendre" en attaquant chaque pays dans son voisinage. Le public du Moyen-Orient est si habitué aux bobards occidentaux légitimant des prises de contrôle coloniales ou impériales que certains se demandent si l'argument de six millions de morts est juste un autre mythe ou un conte exagéré. Il est lamentable que M. Ahmadinejad semble appartenir à ce secteur.

Cependant, M. Ahmadinejad n'a pas dit ce que le sous-comité américain sur la politique du renseignement a annoncé qu'il a dit : "Ils ont inventé un mythe que les Juifs ont été massacrés et placent cela au-dessus de Dieu, des religions et des prophètes." Il a en réalité dit, "Au nom de l'Holocauste ils ont créé un mythe et le considèrent être plus digne que Dieu, la religion et les prophètes." Ce langage vise le mythe de l'Holocauste, pas l'Holocauste lui-même - c'est-à-dire, "le mythe" comme "la mystique" ou ce qui a été fait avec l'Holocauste. D'autres auteurs, y compris des théologiens juifs importants, ont critiqué le "culte" ou le "fantôme" de l'Holocauste sans nier que ce soit arrivé. En tout cas, le message principal de M. Ahmadinejad a été que, si l'Holocauste est arrivé comme l'Europe dit que c'est arrivé, alors l'Europe et pas le monde Musulman, est responsable.

Pourquoi M. Ahmadinejad est-il si systématiquement cité inexactement et diabolisé ? Avons-nous besoin de demander ? Si le monde croit que l'Iran se prépare à attaquer Israël, alors les Etats-Unis ou Israël peuvent revendiquer la justification en attaquant d'abord l'Iran. À cet ordre du jour, la campagne de désinformation des déclarations de M. Ahmadinejad a été collée à un deuxième ensemble de mensonges : promotion du programme d'arme nucléaire (inexistant) de l'Iran.

L'agitation actuelle du programme d'enrichissement nucléaire de l'Iran est jouée si identiquement aux bobards américains des ADMs de l'Irak que nous devons nous demander pourquoi elle ne rencontre pas seulement une dérision internationale hurlante. Avec des ordres du jour multiples quant à l'Iran – pétrole, hégémonie américaine, Israël, les fantasmes des néoconservateurs d'un "nouveau Moyen-Orient" - l'administration de Bush a déclenché une grande panique internationale à propos du programme d'enrichissement nucléaire de l'Iran. (Voir Ray Close, Pourquoi Bush Choisira la Guerre Contre l'Iran.) Mais, en avançant avec difficulté à travers les équipements de l'Iran et des rapports, les inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique n'ont trouvé aucune preuve d'un programme d'armement. La communauté du renseignement des Etats-Unis n'a rien trouvé non plus.

Tous les experts sont d'accord que, même si l'Iran a un tel programme, c'est cinq à dix ans avant d'avoir l'uranium enrichi nécessaire pour une arme réelle, donc l'action militaire préemptive est maintenant à peine nécessaire. Même le rapport récent par le Sous-comité Dominé par les Républicains de la Politique d'Intelligence, qui a fait remarquer que le gouvernement des Etats-Unis manque de renseignements sur le programme des armes de l'Iran nécessaire à le contrecarrer, confirme efficacement que le "renseignement" supposé est inégal et inadéquat.

La négligence occasionnelle de l'administration Bush du programme nucléaire de la Corée du Nord indique que des armes nucléaires ne sont pas, en fait, la question ici. Les néoconservateurs sont absorbés par le changement du régime en Iran et ont donc déployé leurs propagandistes pour promouvoir la peur des " armes nucléaires" juste comme ils ont promu la peur des ADMs irakiennes. La rhétorique républicaine et les commentateurs de nouvelles de droite se sont alignés, répétant avec obéissance des affirmations sans fondement que l'Iran a "un programme d'armes nucléaires," menace le monde et particulièrement Israël avec son "programme d'armes nucléaires," et on ne doit pas lui permettre d'achever son "programme d'armes nucléaires." Ceux qui font remarquer nerveusement qu'une preuve solide manque réellement à propos de n'importe quel "programme d'armes nucléaires" iranien sont raillés comme des gogos naïfs et veules.

Pire, l'administration de Bush a apporté ce baratin à l'ONU, se battant avec le Conseil de sécurité dans le passage d'une résolution (SC 1696) exigeant que l'Iran cesse l'enrichissement nucléaire avant le 31 août et l'avertissement de sanctions s'il ne le fait pas. Combiné avec sa performance extrême quant à l'assaut d'Israël sur le Liban, le Conseil de sécurité s'est effondré en incompétence humiliante obséquieuse sur ce point.

Comme tous les fantasmes, l'accusation d'armes nucléaires est dure à vaincre parce qu'elle ne peut pas être entièrement réfutée. Peut-être quelques scientifiques iraniens, dans une certaine installation souterraine distante, travaillent sur la technologie des armes nucléaires. Peut-être que les antennes en Corée du Nord ont exploré les possibilités d'obtenir des composants supplémentaires. Peut-être qu'un vaisseau spatial E.T. s'est crashé une fois dans le désert du Nevada. Normalement, juste parce que quelque chose ne peut pas être réfuté, ça ne le rend pas vrai. Mais dans le monde des néoconservateurs, les possibilités sont des faits et une presse lâche est là pour claquer les talons et trompetter des titres d'alerte. Il n'en faut pas beaucoup, par la répétition infinie du terme "programme possible d'armes nucléaires," pour que le mot "possible" s'efface tranquillement.

La preuve est, en tout cas, un simple détail pour l'administration de Bush, pour qui le désir d'armes nucléaires est la cause suffisante pour une attaque préemptive. Dans des débats américains avant d'envahir l'Irak, les gens insistaient parfois qu'une preuve réelle des ADMs manquait gravement. La Maison Blanche insistait alors pour que, parce que Saddam Hussein "voulait" de telles armes, il allait probablement les avoir un jour ou l'autre dans l'avenir. De là des crimes de pensée, des crimes de pensée même imaginaires, sont maintenant punissables par l'invasion militaire.

Les Etats-Unis attaqueront-ils vraiment l'Iran ? Des généraux américains sont correctement alarmés que le bombardement des équipements nucléaires de l'Iran lâcherait des attaques sans précédent sur les forces d'occupation américaines en Irak, ainsi que les bases américaines dans le Golfe. L'Iran pourrait même bloquer le Détroit d'Ormuz, qui porte 40 pour cent du pétrole du monde. La bellicosité terroriste résultante monterait en flèche. Les dégâts potentiels à la sécurité internationale et l'économie du monde seraient incompréhensiblement dangereux. Les Neocons de l'administration de Bush semblent capables de n'importe quelle folie, donc rien de cela ne peut leur importer. Mais même les néoconservateurs doivent faire une pause puisque Israël a échoué à assommer le Hezbollah en utilisant la même attaque aérienne projetée pour l'Iran.

Mais Israël peut attaquer l'Iran et ce peut être le plan. En s'associant, les deux pays pourraient indemniser les limitations stratégiques de chacun. Les Etats-Unis ont contribué à son coup de superpuissance dans le Conseil de sécurité, installant la scène pour des sanctions, sachant que l'Iran ne cédera pas sur son programme d'enrichissement. Ayant cultivé une croyance internationale (erronée) que l'Iran menace d'une attaque directe sur Israël, le gouvernement israélien pourrait alors revendiquer le droit d'autodéfense dans la prise de l'action préemptive unilatérale pour détruire la capacité nucléaire d'un état déclaré dans l'infraction des directives de l'ONU. La vengeance directe par l'Iran contre Israël est impossible parce qu'Israël est une puissance nucléaire (et l'Iran ne l'est pas) et parce que le parapluie de sécurité des Etats-Unis protégerait Israël. La réaction régionale contre des cibles américaines pourrait être réduite par la confusion (limitée) de la complicité américaine indirecte.

Dans ce cas, ce que nous voyons maintenant sont les Etats-Unis créant le contexte de sécurité international pour le coup unilatéral d'Israël et se préparant à couvrir les arrières d'Israël dans les conséquences.

Est-ce vraiment le plan ? Une certaine évidence suggère qu'il soit sur la table. Ces dernières années, Israël a acheté de nouveaux missiles "anti-bunker", une flotte d'avions à réaction F-16 et trois sous-marins Dauphin de la dernière technologie allemande (et en a commandé encore deux) - c'est-à-dire des armes appropriées pour frapper les installations nucléaires de l'Iran. En mars 2005, le London Times a annoncé qu'Israël avait construit une maquette de l'installation Natanz de l'Iran dans le désert et menait des exercices de bombardement. Ces derniers mois, les fonctionnaires israéliens ont ouvertement déclaré que si l'ONU échoue à prendre des mesures, Israël bombardera l'Iran.

Mais le Hezbollah, l'allié de l'Iran, menace toujours le flanc d'Israël. De là l'attaque du Hezbollah était plus qu'"une démonstration" pour attaquer l'Iran, comme Seymour Hersh a annoncé; c'était nécessaire pour l'attaque de l'Iran. Israël a échoué à écraser le Hezbollah, mais le résultat peut être meilleur pour Israël maintenant que la Résolution du Conseil de sécurité 1701 a rendu toute la communauté internationale responsable pour désarmer le Hezbollah. Si l'effort 1701 patronné par les Etats-Unis réussit, l'attaque sur l'Iran a le feu vert.

Comme Israël et les Etats-Unis essayent de faire fonctionner ce plan profondément défectueux, nous continuerons sans aucun doute à lire dans chaque forum que le président de l'Iran - un islamo-fasciste hostile, irrationnel, détestant les Juifs, niant l'holocauste, qui a menacé "de rayer Israël de la carte" - est évidemment assez irrationnel pour commettre un suicide national en lançant une arme nucléaire (inexistante) contre l'arsenal nucléaire puissant d'Israël. Le message est martelé à la maison : contre ce mythe créé par les médias, Israël doit vraiment "se défendre."

source : http://www.counterpunch.com/tilley08282006.html

Repost 0
Published by - dans Actualité Mondiale
7 octobre 2006 6 07 /10 /octobre /2006 23:39
redkalki
 

C'était à l'aéroport international d'Ezeiza ; la presse locale n'en a rien fait savoir ; le réseau Kalki s'est renseigné à des sources directes et fiables.

Le mercredi 9 août dans l'après-midi, un important diplomate israélien a été arrêté par la Police de sécurité aéroportuaire (PSA) en possession d'une quantité considérable d?explosifs dans une mallette. Il était en partance pour le Chili, et il a été arrêté quelques minutes avant de monter dans l?avion.

Malgré ses protestations courroucées, le commando de la PSA a procédé à son arrestation et communiqué les faits au ministère de l'Intérieur, qui ordonnait alors la plus grande discrétion.

La PSA, ex Police aéronautique militaire, dépendait autrefois du ministère de la Défense ; après le scandale de Southern Winds, elle est actuellement dirigée par des fonctionnaires à la solde du président Kirchner. Il existe un malaise profond dans cette force de sécurité, à cause du statut précaire du personnel, et des dysfonctionnements provoqués par le changement du ministère de tutelle et de dirigeants. D'après des personnes interrogées à l'aéroport même par le Réseau Kalki, les membres du commando de la PSA ont eu un vif débat avec des représentants haut-placés du gouvernement qui prétendaient laisser en liberté le diplomate sans qu'il reste le moindre procès-verbal de la saisie, ce qui permettrait d'imputer aux agents la responsabilité de tout ce qui pourrait se passer ensuite.

Vers l'invention d'un « troisième attentat »

Depuis des années, des journalistes et des personnalités indépendantes proclament leur conviction sur la manipulation des attentats contre l'ambassade d'Israël et contre le centre communautaire AMIA [qui eurent lieu à Buenos Aires en 1992 et 1994 respectivement, faisant une centaine de morts]. En juin 1997, la revue électronique Libertad de Opinión diffusait les résultats de son enquête exclusive : selon les rapports présentés par les ingénieurs chargés de l'expertise, il n'y eut aucune voiture piégée dans l?attentat contre l'ambassade, dont le bâtiment a été le siège d'une implosion, survenue à l'intérieur des locaux ; on y aurait même fabriqué a posteriori un cratère pour justifier la théorie d'un véhicule chargé d'explosifs, version soutenue par les dirigeants sionistes locaux.

En mai 1999, la version papier de la revue Libertad de Opinión diffusait un autre article expliquant pourquoi de nombreux enquêteurs renonçaient à l'hypothèse islamique et envisageaient la probabilité que dans le second attentat aussi, il s'agisse d'une implosion, produite par l'explosion d'une caisse chargée d'explosifs, envoyée par la Communauté Israélite de Córdoba (Argentine).

Nous mettons en ligne ces deux informations :

1) On constate que malgré les intérêts puissants qui ont tenté d?étouffer ces conclusions, aujourd'hui les faits confirment l'analyse de Libertad de Opinión : les personnes poursuivies au départ ont toutes été relâchées, faute de preuves, et l'ex-juge Galeano [responsable de l?instruction] est mis en accusation ; l?ex-président de la DAIA (Délégation Amitié Israël Argentine) Rubén Beraja, escroc reconnu coupable de plusieurs faillites bancaires, fait également l'objet de poursuites, ainsi que le journaliste de Página 12 Raul Kollman, fabriquant de mensonges soutenu par le sionisme local.

2) Quelques semaines avant qu'Israël déclenche sa nouvelle agression contre la Palestine et le Liban, la DAIA et le Centre Wiesenthal ont émis des communiqués de presse alertant sur la préparation d'un « troisième attentat » en Argentine. Parallèlement, depuis les États-Unis, le Pentagone et la Maison Blanche, partaient des rumeurs d'enquêtes présumées concluant aux ?dangers latents? localisés dans la région de la Triple Frontière [Argentine, Paraguay, Brésil] du fait de la présence d'une importante communauté arabe « islamique », évoquant même l?arrivée de combattants d'al Qaida sur les lieux.

Une fois enclenchée la guerre au Proche Orient, comme le Réseau Kalki en a immédiatement fait l?analyse, se produisait un phénomène contraire aux projets israélien : le rejet unanime des menées sionistes, exprimé par la gauche européenne et latino-américaine. Au même moment, les gouvernements sud américains ont refusé de soutenir la politique terroriste israélienne, les uns par conviction et les autres pour ne pas apparaître comme les alliés du colonialisme.

Dans le cas particulier de l?Argentine, il y a eu des manifestations considérables de la communauté arabe, provoquant la colère des représentants sionistes locaux, les fonctionnaires du premier ministre Olmert réprimandant les dirigeants de DAIA et AMIA, qui s'étaient rendus en Israël pour protester de leur loyauté absolue envers l'Israël, et de leur soutien personnel au génocide déclenché par ce pays.

Il est désormais clair pour les Israéliens que leur image n'est plus celle de victimes, mais de bourreaux. Aussi cherchent-ils désespérément le moyen de retrouver le piédestal de la « faiblesse » présumée, qui leur a toujours servi d'écran pour justifier le parrainage maffieux des États-Unis et l'invasion de territoires étrangers.

D'après nos informations, c'est en Amérique latine qu'Israël prépare un coup d'éclat en ce moment, pour parer à l'indignation croissante des gouvernements locaux contre la barbarie sioniste. Pas un gouvernement latino-américain n'a soutenu Israël, ni n'a critiqué ouvertement le Hezbollah dailleurs. L'Argentine serait une cible privilégiée pour une grande opération médiatique, avec le précédent des attentats de 1992-1994, et le réveil de sa communauté musulmane. Le Chili s'y prêterait aussi, parce qu?une importante communauté palestinienne y réside. Tout ceci correspond parfaitement à la saisie opérée à l'aéroport d'Ezeiza.

L'arrestation du diplomate israélien a gravement alarmé la Maison Rose [siège du gouvernement argentin]. Mais celle-ci, au lieu d'exiger des explications de Tel Aviv, a gardé le silence et a choisi le laisser passer des semaines. Raphaël Eldad, ambassadeur israélien en Argentine, fanatique sioniste avoué, dont les fils sont dans l'armée israélienne, serait intervenu avec une rare insolence, en conformité avec les instructions reçues de la chancellerie hébreue.

Ce à quoi il faut s?attendre

Les forces de sécurité argentine se posent la question : après l'échec du diplomate israélien, va-ton assister à une nouvelle tentative organisée à Tel Aviv ?

On perçoit actuellement un certain désarroi dans les instances sionistes dirigeantes, parce que la réalité n'obéit plus à leurs projets. Comme dans un accès de folie furieuse provoqué par l'impuissance à atteindre la victoire militaire au Liban, les avions israéliens ont jeté des tonnes de bombes sur les logements, les hôpitaux, les écoles et les bâtiments religieux au Liban, tandis que les dirigeants sionistes en Argentine se soumettent totalement aux directives du gouvernement israélien. Cela rend difficile un pronostic sur les prochaines initiatives envisagées dans notre région.

Nous espérons que le gouvernement agira maintenant selon l?intérêt national, et fera savoir ce qui s'est passé à Ezeiza ; qu'il donne l'identité complète du diplomate israélien, ouvre une enquête judiciaire, et exige des explications de la part du régime hébreu ; au cas où il continuerait à cacher les faits, les risques pour l'Argentine et pour la sécurité des habitants sont imprévisibles. Le Réseau Kalki estime avoir fait son devoir d'information des citoyens.

Traduit de l'espagnol par Maria Poumier, membre de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique (www.tlaxcala.es). Cette traduction est en Copyleft.

http://redkalki.libreopinion.com/no...

 

Repost 0
Published by - dans Actualité Mondiale
7 octobre 2006 6 07 /10 /octobre /2006 01:57

Propos sur le pouvoir v3 (17min.)

 



envoyé par lauw
Repost 0
Published by - dans Video
6 octobre 2006 5 06 /10 /octobre /2006 10:58
Des civilisations d’êtres humains avancés sont-elles dispersées dans la galaxie ?
par John Stokes


Un groupe de chercheurs travaillant sur le Projet Génome Humain indique qu'ils ont fait une découverte scientifique étonnante : Ils croient que les prétendus 97 % de séquences non codantes de l’ ADN humain n'est rien de moins qu’un code génétique de formes de vie extraterrestres...

Les séquences non codantes sont communes à toute la matière organique sur terre, des moules aux humains. Dans l’ADN humain, elles constituent la plus grande partie de tout le génome, dit le Pr Sam Chang, directeur du groupe. Les séquences non codantes, à l'origine connue sous le nom d’« ADN poubelle », ont été découvertes il y a des années et leur fonction reste un mystère. L’écrasante majorité de l'ADN humain est « hors de ce monde » de part son origine. Les « gènes poubelles extraterrestres » apparents « profitent simplement du voyage » avec les gènes actifs fonctionnels transmis de génération en génération.
Après analyse complète avec l'aide d'autres scientifiques, d'informaticiens, de mathématiciens et d'autres savants, le professeur Chang s'est demandé si l’apparemment « ADN poubelle humain » avait été créé par une sorte « d’extraterrestre programmeurs ». Les morceaux étrangers dans l’ADN humain, observe encore le professeur Chang, « ont leurs propres veines, artères et leur propre système immunitaire qui résiste vigoureusement à tous nos médicaments anticancéreux. »
Le Professeur Chang stipule encore que « notre hypothèse est qu'une forme de vie extraterrestre supérieure a entrepris de créer une nouvelle vie et de l’implanter sur diverses planètes. La terre est juste l’une d'entre elles. Peut-être, après programmation, nos créateurs nous cultivent de la même manière que nous cultivons des bactéries dans des boîtes de Pétri. Nous ne pouvons pas connaître leurs motifs - si c'était une expérience scientifique ou une manière de préparer de nouvelles planètes à la colonisation ou si c’est depuis longtemps affaire de semer la vie dans l'univers. »
Le Professeur Chang indique encore que " si nous pensons à cela en termes humains, les « programmeurs extraterrestres » apparents travaillaient le plus probablement sur un « grand code » consistant en plusieurs projets et les projets devraient avoir produit diverses formes de vie pour différentes planètes. Ils ont également essayé diverses solutions. Ils ont écrit « le grand code », l'ont exécuté, n'ont pas aimé certaines fonctions, les ont modifié ou en ont ajouté de nouvelles, l’ont exécuté encore, ont fait plus d'améliorations et ont fait de multiples essais. »
L'équipe de chercheurs du professeur Chang conclut en outre que les « extraterrestres programmeurs » apparents ont pu avoir reçu l’ordre de couper court tous leurs plans idéalistes de l'avenir quand ils se sont concentrés sur le « projet terre » pour tenir leur délai. Très probablement dans une précipitation apparente, les « extraterrestres programmeurs » ont pu avoir réduit drastiquement le grand code et fourni le programme de base prévu pour la terre. »
Le Professeur Chang est seulement l'un des nombreux scientifiques et autres chercheurs qui ont découvert les origines extraterrestres de l'humanité.
Le professeur Chang et ses collègues de recherches prouvent que des lacunes de l’apparente programmation extraterrestre dans le séquençage de l'ADN précipité par une hâte hypothétique

pour créer la vie humaine sur terre ont donné à l'humanité une croissance illogique de masses de cellules que nous connaissons sous le nom de cancer. »
Le Professeur Chang indique encore que « ce que nous voyons dans notre ADN est un programme se composant de deux versions, un grand code et un code de base ». M. Chang affirme alors que « le premier fait est que le programme complet n'a certainement pas été écrit sur terre ; c'est maintenant un fait vérifié. Le deuxième fait est que ces gènes par eux-mêmes ne sont pas suffisants pour expliquer l'évolution ; il doit y avoir quelque chose de plus en jeu. »
« Tôt ou tard », dit le professeur Chang « nous devrons affronter la notion incroyable que chaque vie sur terre porte le code génétique de son cousin extraterrestre et que l'évolution n'est pas ce que nous pensons. »

CRUCRAS/YL
traduit par Maat
Sources: Agoracosmopolitan, areatn.info
http://www.agoracosmopolitan.com/home/Frontpage/2007/01/08/01288.html
http://areatn.info/index.php?...
http://www.wikio.fr/article=10736611
Repost 0
Published by - dans Insolite
6 octobre 2006 5 06 /10 /octobre /2006 06:02

Depuis l’accord de coopération UKUSA conclu en 1946 pendant la guerre froide jusqu’au déploiement actuel du réseau «Échelon», ce film, très bien documenté, se penche sur le développement tentaculaire des réseaux internationaux d’interception et d’écoute des télécommunications transmises par satellite. De l’anti-terrorisme à la surveillance de ses propres citoyens, de l’espionnage militaire à l’espionnage économique de toutes les plus grosses entreprises mondiales, le système Échelon sert beaucoup plus qu’on ne veut bien le croire, ou le dire. Ses nouvelles activités, en grande partie illégales, représentent un atout majeur pour la puissance commerciale, militaire et technologique des États-Unis. Construit comme une véritable fiction, le film dénonce les moyens économiques démesurés alignés par cette véritable multinationale de renseignements dans l’interception et dans le traitement de l’information. Les révélations édifiantes de journalistes d’investigation et de cadres supérieurs d’agences de renseignements nous entraînent au cœur d’une incroyable et captivante enquête journalistique.

Documentaire 1/2


 
Documentaire 2/2

Repost 0
Published by - dans Video
5 octobre 2006 4 05 /10 /octobre /2006 09:08
prononcé à la télévision américaine le 17 janvier 1961 :
" Dans les conseils du gouvernement, nous devons donc nous garder de toute influence sans garantie, voulue ou pas, du complexe militaro-industriel. Le risque potentiel d’une augmentation désastreuse d'un pouvoir mal placé existe et persistera.
Nous ne devrons jamais laisser le poids de cette combinaison mettre en danger nos libertés et processus démocratiques. "
 
Repost 0
Published by killuminatis - dans Video
4 octobre 2006 3 04 /10 /octobre /2006 02:51

Nikola Tesla naquit dans une famille serbe le 10 juillet 1856 à Smiljan, aux confins militaires de l'empire austro-hongrois (aujourd'hui en Croatie), et décéda le 7 janvier 1943 à New York (États-Unis).

Nikola Tesla était un inventeur et ingénieur dans le domaine de l'électricité. Il est souvent considéré comme l'un des plus grands scientifiques dans l’Histoire de la technologie, pour avoir déposé plus de 900 brevets traitant de nouvelles méthodes pour aborder la conversion de l'énergie. De plus, Tesla est reconnu comme l'un des ingénieurs les plus innovateurs de la fin du XIX siècle et du début du XX siècle. Pour sa part, il aimait plutôt se définir comme un découvreur.

Ses théories, son intérêt et son travail le plus connu, sur l'énergie électrique, l'amèneront à élaborer le courant alternatif, dont il est l'un des pionniers. Tesla s'est beaucoup intéressé au monde moderne et à l'électricité, qui était le noyau de ses inventions. Il a exploré de nombreuses questions dans divers domaines de la science et s'en est servi pour améliorer les conditions humaines en se basant sur les principes de l'évolution de l'industrie moderne, tout en recherchant une compatibilité avec la nature.

Pourtant nombre de ses travaux sont encore aujourd'hui controversés. Parmi les gens qui s'intéressent à Tesla, beaucoup voient en lui le père des travaux contemporains HAARP. Ces aspects encore mystérieux de la personnalité (Rayon de la mort) de Tesla servent parfois de support à certaines recherches (énergie libre) considérées comme de la pseudo-science par la majorité des scientifiques. Tesla a néanmoins joué le rôle de pionnier dans de nombreux domaines, ce qui lui a valu d'être mal perçu par certains.

 
 
Pour en savoir plus sur ce grand homme qui finissa sa vie dans l'oubli et le mepris.  :
 
 
 
Nikola TESLA Les Archives Oubliées via Rutube

Repost 0
Published by killuminatis - dans Energie Libre
3 octobre 2006 2 03 /10 /octobre /2006 12:43

Les manipulations du climat par ensemencement de l'atmosphère avec des aérosols et par bombardement de la couche d'ozone avec des ondes électromagnétiques Soyez attentifs, levez la tête et observez le ciel !

Les contrails

Depuis l'avènement des Jets, nous avons pris l'habitude de voir dans le ciel des traînées blanches lors du passage d'avions à haute altitude. Ces traînées blanches, en anglais contrails (traînées de condensation), dépendent essentiellement de deux facteurs : l'humidité ambiante et la très basse température. N'étant formés que de molécules d'eau, les contrails sont inoffensifs.

Ces traînées de condensation se produisent à une altitude d'environ 10'000 m. Elles peuvent rester visibles durant 2 à 3 minutes avant d'être peu à peu dispersées par le vent et disparaître complètement. Les contrails ne peuvent se former qu'à des températures de  600 Celsius et davantage, à des niveaux d'humidité relative de 70% ou plus, et à de très hautes altitudes selon le météorologue Thomas Schlattes de l'Administration Nationale Océanique et Atmosphérique des Etats-Unis

Les chemtrails

Depuis le milieu des années 90, des observateurs ont commencé à noter la multiplication de sillons d'un genre nouveau. Ces petits sillons ou traînées prennent assez rapidement de l'expansion (selon la vitesse du vent) en produisant de fines plumes ou des filets en éventail qui s'élargissent et se répandent très souvent d'un bout à l'autre de l'horizon. Ils s'élargissent continuellement pour s'entremêler aux autres sillons émis par d'autres avions au point de former des nuages bizarroïdes ou une brume qui couvre le ciel durant des heures. Certains témoignages font état d'odeurs chimiques et d'un résidu graisseux en surface, causés par l'aérosol chimique répandu. Il est bien connu que les gouvernements de certains pays expérimentent des technologies nouvelles sur le dos de leur population depuis des décennies

Dans le cas des chemtrails il s'agit d'une pulvérisation d'aérosols systématique de l'atmosphère par des avions de ligne en basse altitude (1'000 à 10'000 mètres) et par des avions-citerne et militaires en haute altitude, au-delà de 10'000 mètres. Ces derniers sont employés pour des missions spéciales de grande envergure ou bien encore pour des opérations « chirurgicales » ciblées dans un secteur restreint (une ville ou une partie d'un pays suivant les objectifs choisis).

Notons encore que la plupart des chemtrails sont lâchés (par des avions de ligne) à des altitudes relativement basses (1'000 à 5'000 mètres). Il est impossible que le phénomène des contrails se produise à cette altitude. il est brumeux, malgré la présence du soleil et l'absence totale de nuages. Le pourcentage des fluctuations du climat depuis deux décennies ne correspond aucunement aux moyennes des cycles de l'écart des températures ou aux conditions enregistrées depuis le début de l'histoire de la météorologie.

Cette manipulation du climat mène ses auteurs à la suprématie absolue, leur permettant effectivement de créer un « nouvel ordre mondial », comme l'a exprimé frère Bush lors de son discours après les attentats du 11 septembre (lesquels ont sans aucun doute été exécutés par les services secrets des Etats-Unis). Cette suprématie leur confère le contrôle de l'économie, de l'agriculture, de la vie sociale, de la politique, et ceci au niveau planétaire. Ces nouvelles technologies leur permettent également d'appliquer la loi du chantage sur les gouvernements du monde entier.

Manipulation du climat

Depuis une vingtaine d'années, nous subissons de jour en jour des pulvérisations systématiques du ciel. Le temps n'est plus ce qu'il était et le ciel non plus. Lors de beaux jours, il y a une vingtaine d'années, nous pouvions encore avoir le plaisir d'observer un beau ciel bleu. Ce n'est pratiquement plus le cas aujourd'hui, car, pour la plupart du temps, Les chemtrails répandues provoquent une modification de l'atmosphère et des conditions météo par l'ensemencement des nuages avec des aérosols. Les chemtrails permettent, avec l'action conjointe d'ondes électromagnétiques (programmes HAARP et GWEN) d'agir sur l'atmosphère et de gérer entièrement le climat.

Les chemtrails en quelques mots

 Augmentation drastique de la température par beau temps (canicule). Chute rapide de la température par ciel couvert.

Pluie en surabondance, froid, ouragans (Lotar !), inondations (Tsunami !), grêle, sécheresse, neige, (même hors saison ou dans des pays qui n'avaient jamais eu de neige auparavant), effet de serre et smog.

Transport des ondes électromagnétiques pour échanger des informations top secrètes.

Les sels de baryum favorisent justement cette conduction, et s'avèrent un parfait support pour transformer l'air en autoroute de l?information.

Pluie acide.

Affaiblissement du système immunitaire !

Effet de serre, smog, réchauffement de la planète

Lair est comprimé sous la couche des chemtrails. L'échange d'air entre l'atmosphère et l'ionosphère devient pour ainsi dire impossible. Ce ne sont pas les émissions de CO2 causées par les voitures qui sont responsables du réchauffement de la planète, de l'effet de serre ou de smog, mais la fermeture hermétique de l'atmosphère par les chemtrails. D'ailleurs, l'effet de serre et le smog se produisent uniquement les jours où le ciel est vaporisé de manière intensive et abondante. Ils sont donc étroitement liés à la présence des chemtrails. Ainsi, les émissions de CO2 causées par les voitures et les chauffages sont ridicules par rapport à la pollution causée par les chemtrails

Les analyses

Les analyses des retombées des chemtrails effectuées en laboratoire ont démontré la présence des substances biologiques et chimiques suivantes :

Sels de Baryum

Les sels solubles de baryum sont toxiques pour l'organisme des mammifères. Ils sont absorbés rapidement par le système gastro-intestinal et sont déposés dans les muscles, les poumons et les os (une bombe à retardement !).

Streptomyces

Les streptomyces entrent dans la fabrication de la majorité des antibiotiques utilisés en médecine humaine ou vétérinaire et dans l'agriculture, mais également comme agent anti-parasitaire dans les herbicides et les métabolites pharmacologiquement actifs (immunodépresseurs !)

Aluminium

Laluminium est utilisé sous différentes formes comme réflecteur, conducteur et absorbeur d'humidité. Il fait partie des particules retrouvées en grande proportion dans les retombées de chemtrails. Il réduit l'activité du système nerveux et intestinal et de ce fait peut être la cause de coliques sévères. L'aluminium est un neurotoxique qui peut être à l'origine de démences dégénératives, de fragilisations osseuses ou d'accidents cardiaques, de myalgies et de problèmes musculaires. Il s'accumule dans le cerveau, les os et les muscles. Le nombre de malades atteints d'Alzheimer est proportionnel à la quantité d'aluminium dans l'eau potable. L'aluminium est aussi omniprésent dans notre vie de tous les jours : dans les vaccins, cannettes de bière et d'eau minérale, barquettes, rouleaux d'emballage, casseroles, tubes de sauce et dentifrice comme dans divers ustensiles de cuisine). On peut observer dans les trois jours qui suivent une pulvérisation particulièrement forte, l'apparition de maladies respiratoires dans la population exposée (pneumonies, rhumes ou symptômes semblables à la grippe. Le tout contribue à l'affaissement des fonctions du système immunitaire.

Dibrométhane

Interdit en 1984 par l'EPA. L'EDB (C2H4Br2) est un additif de carburant et un insecticide cancérigène avec une légère odeur de chloroforme. Il provoque la dépression et l'affaissement du système nerveux central.

Entérobactéries

Comprennent les E. coli et la salmonelle qui sont les principaux responsables dans les cas d'empoisonnement alimentaire. Ces bactéries sont à l'origine des pneumonies infectieuses

Serratia marcescens

Un dangereux pathogène qui peut provoquer des pneumonies, la méningite et l'endocardite bactérienne

Le programme HAARP (High Atmospheric Auroral Research Project)

L'ionosphère est actuellement manipulée par des scientifiques du gouvernement des Etats-Unis au moyen d'un transmetteur situé en Alaska. Ce transmetteur, appelé HAARP envoie de l'énergie concentrée sous forme ondulaire sur certaines parties de l'ionosphère qui, sous l'effet de l'augmentation de la température, réfléchit ces ondes vers le sol. Les ondes à basse fréquence, ainsi projetées par le système HAARP sur une zone donnée, permettent de modifier artificiellement les conditions climatiques et d'affecter le comportement de millions de personnes. Les installations HAARP se répandent sur un vaste périmètre déboisé. Il comprend 48 antennes de 20 mètres de hauteur reliées chacune à un émetteur d'une puissance de 1 million de watts. A terme, le nombre d'antennes et la puissance des émetteurs sont appelés à se multiplier pour atteindre la puissance phénoménale de 1 milliard de watts émis par un réseau de 360 antennes. Le programme officiel HAARP est développé en Alaska afin d'améliorer les capacités de conduction des ondes électromagnétiques en lien au regard des besoins civils et militaires. Ce projet repose sur un brevet qu'avait déjà développé Nicolas Tesla au début du 20e siècle, et qui fut repris (volé ?) sous forme d'un brevet en 1985. Tesla a prétendu qu'on pouvait contrôler les couches supérieures de l'atmosphère grâce à de puissants faisceaux d'ondes radio convergentes. En jouant sur la température de ces zones très actives, on peut contrôler, voire inverser les flux d'air et modifier le climat.

L'utilisation des sels de baryum et de polymères très hydrophiles permettrait de garder des zones entières très humides et de les chauffer avec des ondes électromagnétiques.

Le programme HAARP permettrait de : (conjointement avec les chemtrails et les tours GWEN)

_ scanner les entrailles de la terre à la recherche de bases secrètes

_ interrompre toute forme de communications hertziennes

_ influencer le comportements des humains selon les besoins (les rendre hyperactifs, irrités, provoquant l'agressivité (Rwanda, Ex-Yougoslavie) ou apathiques pour les rendre réceptifs aux manipulations. Cette technique est régulièrement utilisée lors de conflits, guerres et même dans certains lieux de prière (pour répandre la philosophie de la pensée unique !), sans parler des messages subliminaux incorporés dans les codebarres.

_ modifier la météorologie, provoquer des tremblements de terre et des tempêtes

_ provoquer des explosions aussi puissantes qu'une bombe atomique

Un ciel ainsi « drogué », pourrait donc réagir à des sollicitations électromagnétiques provenant de la terre, du ciel (satellites) ou de l'air (émetteurs à bord des avions) et amener des conséquences diverses mais bien gérées comme le détournement d'ouragans ou de tornades vers des zones désertiques (ou chez le voisin), l'assèchement de zones entières ou, au contraire, la précipitation immédiate et intense de toute l'eau du ciel (inondations).

 

Les tours GWEN (Ground Waw Emergency Network).

Les ondes géomagnétiques naturelles sont remplacées par des ondes à très basses fréquences (OTBF / ELF) crées artificiellement à partir des tours GWEN. GWEN est un réseau d'émetteurs érigés tous les 320 km sur le territoire des Etats-Unis. Il permet de modifier le champ électromagnétique spécifique à chaque zone au moyen d'un spectre d'ondes adaptées. Chaque émetteur emploie ainsi des OTBF qui s'échelonnent de 50 à 175 kHz, mais aussi des ondes à très haute fréquence variant de 225 à 400 mHz. Les signaux OTBF circulent par ondulations à travers le sol plutôt qu'à travers l'atmosphère.

Les Etats-Unis baignent dans ce champ magnétique qui s'élève à une hauteur de 175 mètres au-dessus du sol, et qui pénètre même dans le sous-sol des maisons. Ainsi on s'assure que chaque personne est contrôlée mentalement. Ces réseaux entiers d'ondes de sol artificielles s'étendent à travers le pays comme une toile d'araignée. Il est plus facile d'hypnotiser et de contrôler l'esprit des gens lorsqu'ils baignent dans une onde électromagnétique artificielle.

Les émetteurs GWEN possèdent plusieurs fonctions, dont celles de contrôler la météo, l'esprit des gens, le comportement, les émotions, et de transmettre des télépathies synthétiques par infrasons aux victimes du programme d'implants dentaires? ( ! ). Le gouvernement américain aurait même l'intention de développer un véritable réseau de stations similaires à travers le globe afin de créer un bouclier modulable total. Ainsi, il existe d'autres complexes de recherches sur l'ionosphère comme à Puerto Rico, en Norvège à Tromsoe, au Pérou à Jicamarca, en Russie (près de Moscou) ou encore en Ukraine à Nizhny Novgorod et dans le Tadjikistan.

Le programme HAARP est en vérité une arme à énergie !

L'ionosphère est cette couche située au-dessus de la stratosphère constituée de particules ionisées hautement chargées en énergie, et qui commence à une altitude moyenne de48 km pour se terminer à 600 km denotre surface terrestre. Cette couche àhaute densité énergétique est vitale pour notre planète car elle joue un rôle fondamental de bouclier, au même titre que la couche d'ozone. Elle nous protège des dégagements nocifs du soleil.

Centre de coordination pour un ciel sans chemtrails

Séverin-Marie Friberg

Suisse 

 

Un Ministre Italien dénonce les Chemtrails

 

 

 



Plus d'infos  :  www.chemtrails-france.com/

Doc :  HAARP - Des trous dans le ciel?

 

 


 

HAARP sur itélé



Repost 0
Published by killuminatis - dans Chemtrail et manipulation climatique